L'Exposition Universelle

 

Le Pavillon de la France

La France a réussi une belle présentation très originale de nombreux produits fabriqués sur le territoire. A proximité, un stand de dégustation fait à certaines heures goûter des spécialités françaises.

Nous sommes tentés par le pavillon du Brésil. Mais le monde en attente est impressionnant. Il faut dire que le Brésil a joué l’attraction. Il y a 2 options pour entrer dans le pavillon soit la queue classique soit la montée par un grand filet genre filet sous les trapèzes dans les cirques. Les gens y marchent exactement comme les trapézistes lorsqu’ils s’y reçoivent.

 

 

Pavillon de Chine

La Chine a une déco très originale basée sur un « champ » de tubes verticaux et lumineux. La lumière varie régulièrement.

 

Pavillon du Vietnam

Nous avons bénéficié d’un petit concert d’un groupe musical vietnamien. A l’étage beaucoup de produits textiles à la vente.

Le Pavillon de l’Ouganda Alors que l’on s’achemine lentement vers la sortie écrasé de chaleur et fourbu, devant nous un mouvement de foule. Nous nous approchons et surprise, une troupe d’ougandais commence une représentation. Pendant une demi-heure, ils ont dansé sur un rythme soutenu. Les gars se donnent à fond. Extraordinaire car il fait au-dessus de 30° à l’ombre. Chapeau.

Par le métro arrivée directe aux abords du site. Heureusement nous avons les billets d’entrée car la foule se presse aux nombreux guichets. Des portiques peu fréquentés sont réservés aux possesseurs de billets. Après les guichets, un assez long cheminement avec alternance d’ombre et de soleil nous amène à l’expo proprement dite. La chaleur est intense, elle doit avoisiner les 35° à l’ombre.

Enfin devant nous, s’étire la longue rambla couverte par une large toile soutenue par de lourds mats inclinés. Les pavillons se répartissent de part et d’autre tout le long. Par endroit des carrefours pour accéder à d’autres pavillons qui s’étalent sur des voies perpendiculaires. On s’aperçoit vite que ces carrefours doivent être traversés très vite tant la chaleur est intense car la toile de protection ne couvre pas les carrefours. Le plan d’implantation nous permet de choisir les pavillons. Mais le tri s’impose très vite. Devant certains pavillons très prisés, la queue s’allonge pour y accéder et souvent en plein soleil. D’autant que par moment l’accès est bloqué car à l’intérieur il y a certains spectacles ou commentaires qui demandent une pause statique. Dès que le spectacle est terminé déblocage pour une nouvelle fournée.

Nous avons réussi à faire la dégustation au pavillon de la Russie. 3 boissons étaient proposées. Le choix se fait selon la couleur : mauve, vert. Difficile de dire ce que l’on a bu, mais vu la chaleur à l’extérieur toute boisson fraîche est bien accueillie.

Un autre pavillon nous a attiré celui des USA. Mais nous sommes sortis un peu déçu. Pour une fois, ils n’ont pas fait dans le grandiose. Seulement une succession de petites zones avec projection dans chaque d’un dessin animé en rapport avec le thème de l’expo.

En passant, une petite visite au sultanat d’Oman. C’est une vraie découverte car nous devons bien l’avouer, difficile de situer ce petit pays. L’accueil est sympathique mais déception aussi les hôtesses sont italiennes.

Au passage, il faut signaler que l’organisation de l’expo est super. Notamment, étant la chaleur accablante, de nombreuses fontaines sont disposées le long de la rambla avec 4 robinets chacune, dont l’un débite de l’eau gazeuse !

Nous avons pu assisté à un défilé folklorique avec chars et déguisements avec une sécurité très présente mais assez bienveillante. Il est possible de poser avec les participants pour une photo à condition de ne pas s’attarder.

 

 

 

 

Le site de l’exposition au Nord de Milan s’étend sur 110 hectares. La voie centrale fait 1,5 km.

Le nombre d’exposants est d’environ 150 pavillons nationaux. S’y ajoutent des clusters thématiques. Le thème est la nourriture dans le futur. Les clusters traitent donc des produits naturels (riz, cacao, café, fruits et légumes, céréales et semences et épices) mettant en avant la bio-méditerranée, les îles et les zones arides.

L’expo attend 21 millions de visiteurs sur les 6 mois de l’exposition. L’estimation a été poussée jusqu’à la répartition des visiteurs :

15 millions d’Italiens
1 million de Français
5 millions du reste du monde avec 41, 3% d’Européens

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *